Ouest-france : Jean-Charles Larsonneur a gagné la bataille de Brest

Ce diplomate, novice en politique, avait quitté la Bretagne pour les études et le travail. Il a réussi sa « brestitude ».

Portrait
Il est souriant, une allure de jeune premier, brillant diplômé, diplomate… What else (1) ? À 33 ans, le voici député. Porté par le raz-de-marée Macron, Jean-Charles Larsonneur a même déboulonné Patricia Adam, députée depuis trois mandats, dès le premier tour. Pas mal pour un novice en politique.

La campagne électorale a été rapide et intense. Mais il a subi quelques attaques. Socialistes notamment… Patricia Adam a vilipendé les « parachutés ». François Cuillandre a mis en doute sa qualité de diplomate.

Lire la suite…

Le Télégramme : Les marcheurs enfoncent le clou

Victoire sans appel des deux marcheurs dans les circonscriptions brestoises. Avec environ 60 % des suffrages, Jean-Charles Larsonneur, sur Brest centre, et Didier Le Gac, sur Brest rural, figurent même dans le trio de tête des députés les mieux élus du département. Mais ici aussi, le scrutin a été marqué par un niveau d’abstention record.
Il n’y a pas eu besoin de recourir à la photo finish hier soir. Il faut dire que le suspense était tout relatif dans les deux circonscriptions brestoises après les résultats du premier tour qui avaient accordé à Jean-Charles Larsonneur et Didier Le Gac une très confortable avance face à leurs adversaires respectifs.

Lire la suite…

© Le Télégramme

En tête au premier tour avec 39,99%

En tête au premier tour avec 39,99%

L’abstention à 48%

Avec 39,99% des voix, nous réalisons un très bon score de premier tour, traduisant une dynamique à soutenir.

L’abstention de 48,19% est toutefois préoccupante et l’engagement citoyen est à encourager.

Pour ce second tour, un choix clair s’offre aux citoyens de Brest, Gouesnou, Bohars et Guilers.

J’espère être élu la semaine prochaine pour porter à l’Assemblée nationale le projet de la République En Marche et les priorités du territoire.