Budget 2020 : L’Assemblée met fin à l’inégalité de traitement entre les veuves d’anciens combattants

M. Jean-Charles Larsonneur, député du Finistère, se félicite de l’adoption à l’unanimité de l’amendement permettant à toutes les veuves d’anciens combattants de plus de 74 ans de bénéficier d’une demi-part fiscale supplémentaire.


Jusqu’à maintenant, seules les veuves dont le mari était décédé après 74 ans pouvaient y prétendre. Il en résultait une différence de traitement entre les veuves, en fonction de l’âge auquel leur époux est décédé.


Fin 2018, 940 071 personnes bénéficiaient de la retraite du combattant. A cette date, l’ONAC-VG indique que le nombre de veuves de ressortissants étaient de 799 500 (tous âges confondus). En 2021, date d’application de la mesure, on estime qu’elles ne seraient plus que 730 000 (en incluant l’extension de la carte du combattant aux soldats présents en Algérie entre 1962 et 1964). Sur ces 730 000, 720 000 ont plus de 74 ans selon la pyramide des âges en 2021.

« Nous devons respect et reconnaissance au monde combattant. Mais nous devons également nous montrer solidaires envers leur famille. Compte tenu de la baisse tendancielle du nombre de bénéficiaires, cette mesure fiscale est soutenable financièrement. Elle met fin à une situation qui était perçue comme une injustice par le monde combattant.

Notre majorité est à l’écoute de nos vétérans : le budget 2020 maintient les droits acquis à reconnaissance et à réparation et le déploiement de la carte du combattant aux anciens combattants présents en Algérie entre le 1er juillet 1962 et le 1er juillet 1964 se poursuit ».


Pour nous contacter :

Permanence parlementaire - 28 Boulevard Gambetta - 29200 Brest

Tél. : 02 29 63 86 68 - Courriel : jean-charles.larsonneur@assemblee-nationale.fr

Assemblée Nationale - 126 rue de l'Université - 75355 Paris 07 SP

Tél. : 01 40 63 74 05

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
LOGOCOUL.jpg