top of page

Rencontre avec une délégation d'orthophonistes



En ce mois d'octobre, j'ai pu rencontrer et échanger avec une délégation d'orthophonistes pour mieux appréhender cette profession et ses difficultés.

Aujourd'hui, ce métier, très largement féminisé, souffre d'un déficit de reconnaissance, de l'absence de revalorisation salariale depuis plus de 10 ans malgré un niveau master 2 exigé ("bac+5"), d'un manque d'attractivité et par conséquent d'un risque de pénurie.


A la suite de ce rendez-vous, j'ai interrogé le ministre de la santé et de la prévention sur les projets du gouvernement quant à la revalorisation du métier d'orthophoniste, un métier indispensable, tant pour traiter les troubles de langage courants que pour aider à la rééducation après un accident ou un AVC.

Retrouvez ici ma question au ministre de la santé et de la prévention :




Comments


bottom of page