top of page

Retour sur la session annuelle de l'AP-OTAN à Madrid

68ième session annuelle de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN à Madrid (18 – 21 novembre 2022)

Dès sa réélection, le Député Jean-Charles LARSONNEUR a souhaité poursuivre son engagement international auprès de la délégation française à l’Assemblée Parlementaire de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (AP-OTAN) qui a tenu sa session annuelle du 18 au 21 novembre 2022 à Madrid, trois mois après le sommet exécutif de l’OTAN (29 – 30 juin 2022) organisé, lui aussi, dans la capitale espagnole.

Jean-Charles Larsonneur y a présenté ses travaux sur l’adaptation de la réponse des Alliés face à l’évolution de la menace terroriste :

https://www.nato-pa.int/fr/document/2022-adapter-la-reponse-des-allies-levolution-de-la-menace-terroriste-rapport-larsonneur


Il y a été élu vice-président de la commission de la défense et de la sécurité par ses pairs.

L’AP-OTAN a réuni, pour sa 68ième session annuelle, environ 300 parlementaires issus des trente États membres de l’Alliance atlantique mais également de pays partenaires (Ukraine, Finlande, Suède, Géorgie…) et d’autres instances parlementaires.

Au cours de la session annuelle, les cinq commissions de l’Assemblée ont débattu et adopté 16 projets de rapport.


L’Assemblée réunie en séance plénière a adopté six textes de résolutions formulant des recommandations politiques qui visent notamment à apporter une réponse aux conséquences économiques de la guerre menée par la Fédération de Russie, et à traiter de façon prioritaire les défis posés en matière de cybersécurité, de conséquences induites par le changement climatique, de terrorisme ou encore des conséquences des effets de la corruption sur nos démocraties.



Le lancement des travaux de l’AP-OTAN ont été symboliquement inaugurés cette année par les mots du président de la délégation ukrainienne à l’AP-OTAN. Le président ukrainien Zelensky s’est adressé à l’Assemblée par vidéoconférence dans lequel il a plaidé pour un soutien renouvelé à l’effort de guerre soutenu par son pays, notamment en matière d’infrastructures énergétiques.


La session annuelle a renforcé la prise de position ferme de l’Assemblée concernant la guerre injustifiée et brutale menée par la Russie contre l’Ukraine en l’absence de toute provocation.


Elle a également témoigné du soutien indéfectible de l’Assemblée vis-à-vis de l’Ukraine, de

son régime démocratique, de son indépendance, de sa souveraineté et de son intégrité territoriale. L’Assemblée s’est aussi montrée fermement déterminée à dissuader toute menace exercée sur les membres de l’Alliance et à défendre « chaque centimètre carré » du territoire de l’Alliance atlantique.


L’AP-OTAN a en outre récompensé Olha Stefanishyna, vice-première ministre ukrainienne chargée de l'intégration européenne et euro-atlantique, en lui remettant officiellement le deuxième Prix annuel Femmes pour la paix et la sécurité.

La 68ième session annuelle s’est achevée par l’élection de la nouvelle Présidente de l’AP-OTAN. Après le retrait de la candidature de la Présidente du groupe socialiste, Nelly KOHMELI, la Présidente du groupe conservateur, la sénatrice française Jöelle GARRIAUD - MAYLAM a été élue Présidente de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN pour un mandat d’un an, renouvelable. Elle succède au Représentant (11ième district du Congrès) Gerald E. Connolly du Congrès des États-Unis d’Amérique.



bottom of page