Pour nous contacter :

Permanence parlementaire - 28 Boulevard Gambetta - 29200 Brest

Tél. : 02 29 63 86 68 - Courriel : jean-charles.larsonneur@assemblee-nationale.fr

Assemblée Nationale - 126 rue de l'Université - 75355 Paris 07 SP

Tél. : 01 40 63 74 05

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - White Circle
  • LinkedIn - White Circle
LOGOCOUL.jpg

Salon du Bourget 2019, une 53e édition placée sous le signe de la coopération européenne

Du 17 au 23 juin 2019, se tient au Bourget, la 53e édition du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace organisé par le SIAE, filiale du Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales (GIFAS). Un RDV majeur qui réunit l’ensemble des acteurs de l’industrie mondiale autour des dernières innovations technologiques.

En visite, Jean-Charles Larsonneur a rappelé l'importance de "cette semaine pour construire et protéger l’Europe de demain. Nous avançons résolument avec nos amis allemands et espagnols pour conquérir pas à pas une véritable autonomie stratégique européenne. La filière aéronautique en France, c'est 1 000 entreprises, 300 000 emplois et 15 000 recrutements en 2018, dont beaucoup de pépites en Bretagne".

Pour Florence Parly, ministre des Armées, "le Salon du Bourget s’est imposé comme l’Agora de l’aéronautique. Tourné tant vers l’industrie civile que militaire, à la croisée de toutes les évolutions techniques et toutes les innovations, on se presse pour découvrir les technologies dernier cri, on expose avec fierté les équipements d’aujourd’hui et de demain de nos armées. Ce rendez-vous mondial est une véritable vitrine du savoir-faire français, l’occasion de démontrer toutes nos compétences à nos actuels et potentiels partenaires. Une occasion unique pour les Etats et pour les délégations de se rencontrer, d’échanger et d’esquisser de nouveaux partenariats".


A l'occasion de sa visite, la ministre a fait plusieurs annonces dont :

  • le lancement d'ici la fin de l'année 2019 du développement et l’acquisition de trois Falcon 8X construits par Dassault Aviation équipés d’un nouveau capteur développé durant près de 10 ans par Thales. Ces avions viendront à partir de 2025, en remplacement des deux Transall C-160 Gabriel renforcer les capacités du renseignement d'origine électromagnétique et contribueront à l'effort particulier de "connaissance et anticipation" de l’environnement stratégique des Armées françaises,

  • La commande de nouveaux avions de surveillance et d’intervention maritime de la Marine nationale, prévue pour 2020, est en cours de préparation et portera dans un premier temps sur 7 Falcon 2000 LXS développés et fabriqués par Dassault Aviation. Un programme baptisé du nom d’ALBATROS qui doit renouveler les capacités aériennes de la Marine nationale nécessaires à la défense maritime du territoire et à l’action de l’État en mer,

  • la création d’un label « Utilisé par les Armées françaises » afin que nos entreprises puissent officiellement se prévaloir de l’utilisation de leurs produits par nos forces vis-à-vis de clients potentiels étrangers,

  • le lancement de deux nouveaux programmes de défense spatiaux.


Lors de son discours, Florence Parly a également largement évoqué les partenariats, coopérations et projets européens, notamment le SCAF, le système de combat aérien du futur lancé avec l'Allemagne.


Un projet ambitieux qui a pris prend une dimension encore plus européenne avec l'implication de l’Espagne qui a rejoint officiellement le programme.


Le 17 juin, le Président de la République, Emmanuel Macron, a d'ailleurs présidé la cérémonie de signature de l'accord cadre portant sur le SCAF par les ministres Florence Parly (France), Ursula von der Leyen (Allemagne) et Margarita Robles (Espagne). Véritable engagement juridique pour la construction d'un système complet d'avions de combat et de drones, qui entrera dans les forces armées d'ici 2040.


Cette signature concrétise une étape clé de la construction de l'Europe de la défense, alliant excellence technologique, volonté politique et coopération industrielle.

 

Florence Parly, s'est félicitée de cette signature, "preuve concrète que l'Europe est capable d'anticiper les grands défis stratégiques de demain, le SCAF est une pièce majeure dans la manière dont nous pourrons affronter les rapports de force de la seconde moitié du 21e siècle. Ce qui se joue aujourd'hui est historique".