top of page

Vote de la Loi de Programmation Militaire pour les années 2024 -2030



Mercredi 12 juillet, l'Assemblée nationale a adopté la version finale du projet de loi de programmation militaire, après l'accord trouvé en commission mixte paritaire entre sénateurs et députés.

Modernisation de la dissuasion nucléaire, renforcement du renseignement militaire, investissements dans le cyber, dans les défenses sol-air, spatiale et maritime, objectif de 105 000 réservistes, construction d'un deuxième porte-avions... Le projet de loi de programmation militaire pour les années 2024-2030 prévoit 413 milliards d'euros de dépenses sur sept ans afin de "transformer" les armées soit une augmentation de 40% par rapport à la précédente LPM dont l'objectif était de "réparer" les armées.

Par cette LPM, la France envoie un message fort, d'abord à nos alliés à qui nous montrons que nous nous donnons les moyens de nos ambitions et que nous restons un partenaire fiable. A ceux qui voudraient menacer notre souveraineté, nous réaffirmons notre place de puissance militaire majeure dotée de moyens d'actions rapides, modernes et crédibles. Enfin, nous assurons à nos compatriotes, où qu'ils se trouvent sur le globe, une protection et une sécurité toujours plus forte.

Alors que cette séquence d'examen et de vote de la Loi de Programmation Militaire s'achève, je voudrais aussi souligner la fierté que j'ai eu à participer à un débat parlementaire constructif, digne et à la hauteur de l'engagement des hommes et des femmes de nos Armées.

La loi de programmation militaire votée au Sénat jeudi 13 juillet devrait être promulguée par le Président de la République dans les jours qui viennent.

댓글


bottom of page